top of page
Rechercher
  • sandragermade

L'Ayurvéda... Connaissez-vous ses bienfaits sur votre santé ?


Tous les bienfaits de l'ayurvéda à connaître pour agir sur votre santé


L’ayurvéda vient d’un terme sanskrit qui signifie science de la vie : science dans le sens de connaissance de la vie. Cette philosophie a donné naissance à la médecine ayurvédique, reconnue par l’Oms. Le but de l’ayurvéda est de vous aider à améliorer votre santé, à augmenter votre bien-être et, de ce fait, à vous apporter une meilleure qualité de vie. Des massages au yoga, en passant par l’alimentation et le contact avec la nature, on vous en dit plus sur cette discipline ancestrale venue de l'Inde ! L'ayurvéda… Connaître ses grands principes pour en faire une alliée de votre santé

La médecine ayurvédique est le système médical qui reprend les principes fondamentaux de l’ayurvéda. La médecine traditionnelle ayurvédique est une médecine globale. Cela signifie qu’elle tient compte de l’interaction entre le corps et l’esprit, ainsi que de l’interaction de l’être humain avec son environnement.


Se soigner grâce à la médecine ayurvédique pour une approche globale


Les grands sages de l’antiquité indienne nous ont transmis un vaste ensemble de connaissances au sujet de l’origine et de la manifestation de la vie. Leur vision était holistique, c’est-à-dire qu’ils considéraient l’être humain comme un tout indissociable, et non morcelé comme on a tendance à le voir en Occident. A la base de cette médecine, on découvre le concept des doshas, ou énergies naturelles constitutives de tout être vivant.

Tenir compte de ses doshas : vata, pitta et kapha pour se maintenir en bonne santé

Nous sommes tous constitués de différentes énergies, à l’image de celles qui existent dans la nature. On nomme ces énergies des éléments. En ayurvéda, ils sont au nombre de 5 :

  • éther ;

  • air ;

  • feu ;

  • eau ;

  • terre.

Ces éléments sont regroupés dans ce qu’on appelle les doshas. Nous portons tous en nous une partie de ces éléments naturels. Dans la vision ayurvédique, nous sommes tous constitués d’éther, d’air, de feu, d’eau et de terre, comme la nature elle-même.


Les doshas sont au nombre de 3 :

  • vata ;

  • pitta ;

  • kapha.

Chaque dosha possède ses propres caractéristiques. Les énergies qui les composent se créent, se transforment, circulent et sont à l’origine de notre état de santé, bon ou mauvais. Trop de pitta dans le corps ? Vous risquez d’être sujet à des phénomènes inflammatoires : éruptions cutanées, brûlures d’estomac, insomnie… Trop de vata ? Les douleurs sont présentes, sous forme d’arthrose, de lombalgie, de maux de tête… Trop de kapha ? C’est la léthargie, la prise de poids, la dépression et toutes sortes de toxines qui s’accumulent dans l’organisme.


Les 3 doshas en ayurvéda font souvent référence au terrain de naissance. Vous êtes majoritairement constitué des éléments feu + eau ? Votre constitution est pitta. Mais il existe d’autres énergies qui viennent de l’extérieur ! Elles peuvent perturber l’équilibre interne de vos doshas : l’alimentation, le mode de vie, les relations avec les autres peuvent avoir un impact considérable sur ces 3 énergies vitales.


L’un des points forts de la médecine ayurvédique est sa capacité à nettoyer les toxines accumulées à l’intérieur du corps. Ces toxines proviennent souvent d’une mauvaise hygiène de vie. Cela résulte souvent d’une méconnaissance de l’action des énergies à l’intérieur de nous ! Heureusement, on peut faire de la prévention, et éviter de tomber malade grâce à des routines de soin, en particulier grâce à une bonne alimentation quotidienne.

Se nourrir selon les règles de la diététique ayurvédique pour un mode de vie plus sain


La nutrition est l’un des piliers de l’ayurvéda. En respectant les règles de la diététique ayurvédique, on peut éviter l’accumulation de toxines. Celles-ci sont l’équivalent de déchets organiques que le corps n’arrive plus à assimiler ni à transformer. Si le corps n’arrive plus à les évacuer de lui-même, il faut donc l’y aider ! Lorsqu’on est en parfaite santé, en principe on n’accumule pas beaucoup de toxines. En revanche, si notre manière de nous nourrir n’est pas en accord avec nos besoins physiologiques, les déchets, en s’accumulant, vont finir par créer des maladies, et le médecin devra intervenir. Pourtant, en choisissant mieux nos aliments, il est possible d’éviter cela.


La cuisine ayurvédique est faite pour maintenir l’équilibre des doshas dans le corps. En ayurvéda, on considère qu’un bon feu digestif est le facteur n°1 qui permet de se maintenir en bonne santé. Pour que ce feu digestif continue à aider la digestion, il faut consommer des aliments aptes à soutenir agni, le feu digestif physiologique (à ne pas confondre avec pitta !) :


Voici quelques aliments qui contribuent à maintenir un bon feu digestif, une bonne énergie de base et donc une meilleure santé :

  • le gingembre ;

  • la cannelle ;

  • la coriandre ;

  • le curcuma ;

  • le riz ;

  • les légumineuses ;

  • le ghee (beurre clarifié) ;

  • les légumes variés.


En diététique ayurvédique, les aliments sont classés en fonction de leur action sur les doshas. L’idée est de composer des menus qui les nourrissent (puisqu’ils nous constituent). En médecine ayurvédique, comme le dit le célèbre adage, l’aliment est notre première médecine. Lorsqu’on tombe malade, c’est que le déséquilibre est déjà bien installé, il devient alors plus difficile de réharmoniser le système. Heureusement, quand l’alimentation ne suffit plus, les formules de plantes sont là ! Plantes, aromates et épices (les mêmes que celles utilisées en cuisine) peuvent vous aident à retrouver la santé… Et l’harmonie de vos doshas.


Quelques recettes simples suffisent le plus souvent à éloigner les petits maux, comme les infusions de gingembre et de curcuma en cas de refroidissement, de rhume, de nausée, ou de difficulté digestive. Le curcuma est un excellent anti inflammatoire et le jus de gingembre favorise la digestion. Ce sont des aliments que l’on retrouve dans de nombreuses recettes de cuisine ayurvédique. Ainsi que la cannelle, les graines de moutarde, la coriandre, la cardamome, le cumin… L’arôme si reconnaissable des épices et des condiments, alliées à leurs propriétés médicinales, font toute la saveur et l’intérêt des plats ayurvédiques !


Se faire masser est bon pour la santé : les massages ayurvédiques augmentent la sensation de bien-être .


Le maintien d’une bonne santé est indissociable du bien-être physique et mental. Pourquoi le fait de se faire masser contribue-t-il à notre équilibre physique et psychique ? Tout simplement parce que le corps fabrique des endorphines, et autres hormones dites « du bien-être », lorsque vous recevez un massage dans un but thérapeutique. Le massage est thérapeutique lorsqu’il est pratiqué selon les règles de la médecine à laquelle il appartient. Dans ce cadre, non seulement il participe à un mieux-être, mais il renforce aussi les défenses naturelles du corps. Les massages ayurvédiques en font partie.

Se faire masser ou pratiquer l’automassage le plus souvent possible pour entretenir sa vitalité


La régularité est essentielle pour retirer les meilleurs bénéfices du massage. Dans l’idéal, une à trois fois par mois. L’avantage des cures ayurvédiques est de pouvoir bénéficier de massages quotidiens, sur plusieurs jours d’affilée. Chez soi, il est possible de pratiquer des automassages sur une partie du corps, la tête par exemple. Pour faciliter l’endormissement, calmer l’activité mentale et freiner la chute des cheveux, pensez à masser le cuir chevelu tous les soirs avec une huile médicinale contenant des plantes rafraîchissantes, ou simplement avec de l’huile de sésame, ou de l’huile de coco.


Le massage du corps entier à l’huile de sésame, appelé abhyanga, est un grand classique de l’ayurvéda. Prodigué par un professionnel formé à la médecine ayurvédique, il dénoue les tensions musculaires, les résistances nerveuses et apaise l’esprit. L’huile tiède assouplit les tendons et les articulations, et nourrit la peau. Les personnes qui souffrent d’anxiété, de nervosité ou de stress bénéficient grandement de ce traitement, puisque la peau possède des connexions avec le système nerveux. L’abhyanga est reconnu pour ses vertus apaisantes : il équilibre les émotions, régule l’humeur, et stimule l’esprit en cas de fatigue nerveuse. C’est un massage complet, particulièrement régénérateur et revitalisant.


En ayurvéda, le massage des pieds, à l’aide d’un bol en métal appelé kansu, est très répandu. Efficace pour équilibrer l’élément Feu, et tous les troubles liés à l’excès de pitta, il est souverain pour les problèmes d’insomnie, d’angoisse, de surmenage et de stress. En association avec l’abhyanga, c’est le duo gagnant pour retrouver sa vitalité et sa joie de vivre ! Les massages ayurvédiques sont bien plus que des massages qui dénouent les tensions musculaires et apaisent le stress. Ils vous reconnectent à vous-mêmes, et cela, seule l’expérience vous permettra de le découvrir.


Dénouer les tensions physiques, émotionnelles et mentales pour une vie plus sereine

Lorsque le corps est détendu, l’esprit l’est aussi. C’est un principe bien connu des grands méditants et des pratiquants de yoga ! Le massage ayurvédique contribue à la détente, ce qui entraîne la reconnexion à nos sensations et à nos émotions. Le contact avec ces émotions est parfois inattendu. Lors d’un massage du ventre, certains blocages émotionnels peuvent se libérer de manière inopinée ! Une présence bienveillante de la part du thérapeute est alors indispensable, car la libération des mémoires peut être émotionnellement inconfortable. Cette attitude fait toute la différence entre un thérapeute qualifié, et un non-expert du travail de soin.

Harmoniser le corps et l'esprit pour être en phase avec soi-même et éviter les maladies


L’ayurvéda est, par définition, une discipline qui harmonise le corps et l’esprit. C’est même sa vocation première. Dans les médecines traditionnelles, la pratique du massage, de la méditation, des exercices corporels comme le yoga sont utilisés pour aller plus loin dans la conscience de soi. Nos émotions et notre activité mentale font tellement partie de nous, que nous n’avons pas toujours conscience qu’elles agissent sur notre corps physique, au point de provoquer parfois des maladies. Toutes les maladies ne proviennent évidemment pas des émotions, ni du mental. En revanche, un équilibre entre le corps et l’esprit contribue à maintenir un bon état de santé globale.


« La santé est un état de bien-être complet […] et ne consiste pas seulement en l’absence de maladie ». 1

Adopter l'art de vivre ayurvédique : ses routines de santé améliorent la qualité de vie au quotidien

Plus nous sommes conscients de ce qui nous fait du bien ou pas, et plus nous sommes en mesure d’agir sur notre santé physique et mentale. De plus, c’est au quotidien qu’il faut prendre soin de soi. Pour cela, les anciennes médecines nous ont transmis des conseils et des pratiques pleines de bon sens. Celles-ci sont en rapport avec les caractéristiques de l’être humain qui, selon ces anciennes sagesses, possède différentes dimensions énergétiques. Et comme l’énergie est aussi constitutive de tout ce qui nous entoure… Ces pratiques de santé sont souvent en rapport avec la nature.

Pratiquer des exercices de yoga pour développer sa conscience de soi


Cette discipline du corps et de l’esprit harmonise nos chakras et bien plus encore ! Les postures de yoga sont reconnues pour assouplir les muscles, les tendons et les articulations. Mais on oublie souvent que la pratique traditionnelle inclut aussi des exercices respiratoires. Postures de yoga + respiration = union du corps et de l’esprit ! La respiration est la seule fonction organique sur laquelle nous pouvons agir consciemment. Le yoga est un système de santé complet qui permet d’aller vers davantage de conscience de son corps, de ses émotions, de son état d’esprit, et d’agir sur le fonctionnement naturel de l’ensemble.


En pratiquant tous les jours quelques exercices simples de yoga, vous pouvez contribuer à une meilleure santé à long terme. Une dizaine de minutes peut suffire. Vous avez le choix : un enchaînement dynamique, fait à votre rythme, comme la Salutation au soleil … Ou d’autres exercices, à définir en fonction des inconforts physiques ou psychiques dont vous souffrez. Le yoga est excellent pour calmer l’agitation mentale.


Un corps détendu est la condition d’un esprit apaisé. Si vous avez des soucis, des tracas et que vous les ruminez constamment, essayez plutôt de pratiquer quelques respirations et quelques postures de yoga. Pour changer de regard sur le monde extérieur, et d’état d’esprit sur vos difficultés, il faut passer par le corps (eh non, la psychanalyse ne suffit pas toujours !). L’idéal est de pratiquer régulièrement, chaque semaine en cours collectif, un peu chez soi tous les jours, ou pendant une retraite ayurvédique.

Se promener en pleine nature pour rééquilibrer ses doshas


On ne le répétera jamais assez : le contact avec les éléments naturels contribue à notre équilibre. La nature nous ressource, régule notre énergie et apaise notre système nerveux. L’énergie de la terre, du vent, de l’eau, du soleil fournissent du carburant à nos cellules et entre en résonnance avec nos centres énergétiques corporels. Il suffit d’écouter son corps après une longue marche en forêt ou en bord de mer : on est en général à la fois plus détendu et comme revigoré ! L’oxygénation régule le rythme cardiaque, améliore la circulation sanguine et diminue le taux de cortisol (l’hormone du stress). Bon à savoir en cas de maladie cardio-vasculaire, d’anxiété chronique et d’épuisement physique et nerveux.

Être en contact régulièrement avec les éléments de la nature pour recharger ses batteries


Quand on habite en ville, il est parfois compliqué de profiter d’espaces verts suffisamment étendus pour bénéficier des mêmes effets qu’un bain de forêt, ou qu’un « bain de plein air ». C’est encore plus problématique quand notre rythme de vie ne nous permet pas de planifier de vraies vacances de trois semaines… S’échapper régulièrement peut être la solution et, avec l’habitude, il se pourrait même que cela devienne vital. Un week-end de 3 jours peut suffire à recharger ses batteries, et éviter le burn-out.


Etes-vous maintenant convaincu des bienfaits de l’ayurvéda sur votre santé ? 😊 C’est le moment de découvrir nos cures ayurvédiques, nos week-ends à thème et nos massages individuels ! Si vous avez besoin d’en savoir plus, n’hésitez pas à nous envoyer un mail, nous vous répondrons avec plaisir.


1 Préambule à la Constitution de l’Oms https://www.who.int/fr/about/governance/constitution


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page